Remerciements...

En ce qui me concerne le Japon est doublement une histoire d'amour. Arrivé en 1970 pour la foire expostion d'Osaka, je ne suis plus reparti, car j'ai trouvé au Japon une épouse et l'occasion d'exercer mon métier comme je l'ai toujours souhaité, c'est-à-dire faire de la cuisine de qualité pour des hommes et des femmes qui savent l'apprécier.

Durant ces deux décennies, j'ai observé l'évolution surprenante de ce pays, tant sur le plan des techniques que sur celui des styles de vie. Lorsqu'on me demande la cause de ce succès, je répond toujours qu'une population possédant à ce point le sens de la communauté et de la qualité du travail ne peut que réussir.

De plus en plus le Japon devient international, ce qui implique que les goûts des consommateurs changent et qu'il faut s'adapter sans cesse dans un pays où la compétition est rude. J'ai donc évolué moi-aussi, proposant à mes clients de nouveaux plats et de nouveaux services comme celui de traiteur.

Dans cette progression, je dois beaucoup aux amis japonais qui m'ont aidé dans des étapes importantes de ma vie, particulièrement M. Yukio Fujii et M. Tokudo Asakura.

Cependant malgré tous ces appuis précieux, je ne serais rien sans le support inconditionnel et fidèle de mes clients. Qu'ils soient Français, Japonais, Américains ou d'autres nationalités, leur présence et lerus compliments ont été pour moi le meilleur des encouragements.

Pour le futur, répondant à ma mission de Maître Cuisinier de France, et très fier de la cuisine de ma province natale, j'envisage de monter une organisation qui permettrait à la fois de former des spécialistes japonais de la Grande Cuisine Française, et de créer des séjours gastronomiques dans le Languedoc, province du Sud-Ouest de la France.

Il m'a semblé essentiel de dire ces quelques mots de remerciements en préambule à la présentation de mon organisation.

André PACHON